Faire vivre son site web pour garantir des performances marketing optimales

site internetPour une entreprise, les performances marketing sont en partie tributaires de sa capacité à faire vivre son site web.

Comment rendre mon site attractif et efficace ?

Pour rendre votre site web attractif et efficace, il faut respecter certaines règles et être créatif.

 

Dans ce qui va suivre, nous vous montrons comment parfaire votre site web afin qu’il réponde le mieux à vos attentes et à ceux de vos visiteurs.

site web

Sommaire

 

1. Le site Internet : un puissant canal de marketing

Aujourd’hui, toute entreprise digne de ce nom possède son propre site web, quels que soient sa taille et son domaine d’activité. Se priver d’un tel outil est perçu comme une véritable aberration de nos jours. Mais avoir un site web rien que pour le principe, sans en exploiter pleinement les possibilités, ni la portée, cela revient à gaspiller d’importantes ressources.

 

L’importance d’avoir un site web

Le site internet doit non seulement être de qualité, mais il doit aussi et surtout être « vivant » pour tenir pleinement son rôle de canal marketing.
Le site web est, en effet, un formidable moyen de communication autour de l’entreprise. Il permet de communiquer sur son image, ses activités, ses nouveautés. Le site contribue ainsi à élargir son public et à fidéliser sa clientèle.
Il est un canal de marketing efficace et puissant dans la mesure où les internautes sont attirés en masse vers lui, notamment à travers les liens entrants et un bon positionnement dans les principaux moteurs de recherche.
Le contenu, sa gestion, l’intégration et la prise en compte d’aspects cruciaux tels que le SEO (référencement naturel) et le SEA (référencement payant) pour les optimiser sont les garants d’un site vivant et attractif.

 

2. Les types de sites web

On trouve plusieurs types de sites web. Chacun répond à des besoins spécifiques. Par exemple, nous citons :

  • Le site e-commerce : appelé aussi site marchand, le site e-commerce permet de vendre des produits en ligne.
  • Les sites vitrines : le site vitrine permet surtout de présenter et d’exposer les services d’une marque ou d’une organisation.
  • Le site institutionnel : il présente une organisation ainsi que ses valeurs en décrivant son activité, ses chiffres clés, les informations utiles pour le public, etc.
  • Les sites portails : le site portail propose des services de messagerie, des services d’actualité, etc.
  • Le site personnel : il permet aux particuliers qui souhaitent partager en ligne leurs passions de s’exprimer.

 

3. Ce que vous devez savoir sur la création de sites web

Afin de créer votre site web, il vaut mieux avoir recours à des professionnels : agence de création de sites web, designer web, développeur web, etc. Il faut aussi prévoir un minimum de budget car les sites web gratuits ne sont pas recommandés. En effet, pour gagner en visibilité, les moteurs de recherche prennent mieux en considération les sites uniques et « propres ». Par ailleurs, lors de la création de votre site, vous serez sollicité sur des questions comme :

3.1. Le design du site web ou la charte graphique

La charte graphique d’un site internet correspond à l’ensemble des règles et symboles définissant l’identité graphique (l’identité visuelle) d’un site.

La charte représente 2 objectifs :

  • Assurer une certaine cohérence graphique entre les pages du site afin de renforcer votre image de marque ;
  • Faciliter la navigation grâce à l’utilisation des repères visuels identiques.

 

3.2. Les éléments basiques de la charte graphique d’un site web

  • Les couleurs : il est recommandé de ne pas dépasser 4 couleurs.
  • La typographie : on parle ici des polices à utiliser, de la taille et des couleurs correspondant à chaque hn et à chaque paragraphe. Il est recommandé de ne pas dépasser 2 polices.
  • Le logo : il s’agit de préciser ses variantes : le fond, les références couleurs et les différentes tailles.
  • Les icônes : il est recommandé d’utiliser des icônes qui proviennent d’un set complet pour obtenir une cohérence graphiques entre les différentes icônes.
  • Les boutons : vous pouvez utiliser 2 ou 3 déclinaisons du bouton : un bouton texte, un bouton texte = icône et un bouton call-to-action.
  • Autres éléments comme le champ de texte, les cases à cocher, la fenêtre pop-up, la liste déroulante, etc.

 

Remarque :

Avant de faire appel à un designer web, vous pouvez préparer une liste de sites web qui vous plaisent pour les montrer comme des exemples.

 

3.3. Le nom de domaine

Afin de choisir un bon nom domaine, vous pouvez suivre ces étapes :

  • Sélectionnez 5 mots clés considérés les meilleurs pour votre domaine d’activités.
  • Rendez votre nom de domaine unique. En effet, un nom de domaine qui ressemble à un autre risque de créer de la confusion chez les internautes qui peuvent se retrouver sur le mauvais site.
  • Optez seulement pour des noms de domaine .com disponibles.
  • Veillez à ce que votre nom de domaine soit facile à taper.
  • Assurez-vous qu’il soit facile à retenir.
  • Optez pour le nom le plus court possible.
  • Créez un nom de domaine qui répond aux attentes des internautes.
  • Evitez les tirets et les numéros.

 

3.4. Le type du template

Appelés aussi thèmes de sites, les templates sont multiples (gratuits ou payants). On en distingue généralement 3 types :

  • Le format multi-page : il permet la création d’un site simple ou complexe développée sur plusieurs pages. Il est adéquat surtout pour les sites dont le contenu doit être rangé dans des rubriques et dans des sous-rubriques.
  • Le template onepage : il permet le développement de l’ensemble du contenu sur une seule page. On peut trouver des pages satellites greffées.
  • Le format coverpage : il permet la création d’un mini-site qui réunit les informations essentielles permettant une présence minimale sur internet.

 

4. Évaluer l’efficacité du site web

Pour qu’un site web soit réellement efficace, il existe un certain nombre de paramètres à surveiller de manière continue. Ces données rendent compte de l’impact effectif de la plateforme et de sa capacité à intéresser à la fois l’internaute et les moteurs de recherche.
Le référencement du site fait partie des principaux indicateurs de ce type. Son positionnement dans les recherches (Google bien sûr, mais aussi Bing, Yahoo, Baidu en Chine, Yandex en Russie…) renseigne sur la bonne utilisation des mots clés et l’exploitation optimale des outils SEO et/ou SEA.
Le nombre de visiteurs donne également une idée sur l’attractivité du site Internet. Il en est de même pour le taux de rebond, qui doit être le moins élevé possible, et le taux de conversion, que l’on cherche à augmenter.

 

5. Proposer du contenu et des fonctionnalités à même d’en accroître l’attrait

Comment faire, justement, pour pousser un maximum d’internautes à visiter le site web, à se rendre sur ses différentes pages (réduire le taux de rebond) et l’inciter à passer à l’action (augmenter le taux de conversion) en passant commande ou en remplissant un formulaire, par exemple ?

En lui proposant du contenu et des fonctionnalités à la fois pratiques et intéressants.
Ce sont eux qui rendent le site vivant en étant régulièrement renouvelés ; apporter des informations nouvelles, pertinentes, en tenant compte des changements dans son environnement et de l’actualité du métier, c’est ce qui permet d’intensifier son trafic et de favoriser les liens entrants.

Le contenu web

Le contenu web doit attirer l’attention du lecteur, éveiller son intérêt et montrer l’expertise de l’entreprise dans son domaine.

Les fonctionnalités doivent inciter l’internaute à passer à l’action en s’inscrivant à une newsletter, passer une commande, remplir un formulaire de contact…

L’élaboration (rédaction) et la gestion du contenu en soignant sa démarche SEO, associées à des opérations d’intégration efficaces, garantissent des résultats de marketing optimal.

 

6. Une dynamique d’amélioration continue de votre site web

Grâce aux éléments de suivi de l’efficacité du site web évoqués plus haut, on peut réagir rapidement en cas de résultat au delà des attentes et apporter les réajustements nécessaires. Une dynamique d’amélioration continue du contenu et des fonctionnalités doit prévaloir.
Il est tout aussi important de pouvoir mesurer l’effet de cette amélioration en scrutant les changements dans les indicateurs (visites, taux de rebond et de conversion, référencement…). Il s’agit de savoir si les rectifications opérées ont été fructueuses ou pas.

 

Conclusion

Après avoir créé votre site internet professionnel, vous devez :

  • Faire attention au Web design et aux paramètres techniques comme les adresses URL et l’expérience utilisateur. Par exemple, il faut soigner l’ergonomie de vos sites web et travailler sur un responsive design pour qu’il soit adapté à des visites depuis des tablettes ou un smartphone.
  • Veiller à avoir une identité visuelle unique, créative et originale ;
  • Produire un contenu de qualité orienté vers une démarche SEO. Cela permet d’être visible sur les pages des résultats des recherches, notamment du moteur de recherche Google ;
  • Assurer un suivi, une évaluation et des mises à jour régulières pour l’améliorer de manière permanente. À un moment donné, une refonte du site peut s’avérer nécessaire.
  • D’autres facteurs comme le maillage interne et externe ainsi que l’insertion d’images et de vidéos sont susceptibles de le parfaire.

Vous pouvez aussi essayer d’autres canaux de marketing et de communication afin d’augmenter votre chiffre d’affaires comme le démarchage commercial.

5/5 (1 Review)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *