Les critères essentiels pour créer des contenus de qualité

Créer des contenus de qualité est un critère très important pour gagner la confiance du moteur de recherche Google.

Le marketing digital est aujourd’hui un facteur de réussite primordial. On parle alors de promouvoir votre activité sur le net, essentiellement, à travers un site web qui doit être bien positionné. C’est le référencement naturel SEO.

Comment créer des contenus de qualité ?

En appliquant un nombre de règles bien précises !

Nous allons voir ensemble, d’un point de vue utilisateur et SEO, comment faire pour créer des contenus de qualité, notamment, dans le cas des fiches produits.

contenus de qualitéSommaire

 

I. Comment créer des contenus de qualité en général ?

I.1. Pensez à un titre malin

Votre titre SEO doit susciter l’intérêt de l’internaute afin de pouvoir le pousser à cliquer sur le lien de la page des résultats de recherches. Un bon titre de contenu est alors un intitulé qui :

  • Comprend le mot clé principal de la requête de l’internaute,
  • Donne une réponse à une problématique réelle,
  • Se distingue par sa tournure et son approche,
  • Enonce clairement une promesse.

I.2. Des contenus de qualité sont des contenus instructifs

Les contenus instructifs permettent d’améliorer votre taux de rebond. Ce dernier représente le nombre de visiteurs qui quittent votre site internet sans consulter une deuxième page. Plus le taux de rebond est faible, mieux c’est.

Si vos contenus apportent vraiment de la valeur à vos visiteurs, ils auront probablement envie de visiter d’autres pages ou articles de blog. Google considère cela comme un indicateur de qualité. Ainsi, vous devez apporter des informations qualitatives à vos contenus.

Selon votre secteur d’activité, il peut s’agir d’informer ou divertir. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas vous contenter de textes impersonnels et superficiels.

I.3. Faire simple mais pas court !

La concision est sans doute la meilleure amie du référencement. Ainsi, syntaxiquement, les phrases courtes, simples et intelligibles auront un effet meilleur sur l’optimisation de vos contenus. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’ils doivent être courts.

En effet, nombreuses sont les études qui démontrent que les contenus les plus repartagés sont ceux qui comptent au moins 1000 mots. La légende qui dit que les visiteurs ne lisent pas les longs textes est alors finir. Si le contenu les intéresse dès le début, ils vont le lire et, même, le partager.

I.4. Utiliser un ton adapté à votre cible

En rédigeant vos contenus, il faut vous rappeler la cible à qui vous vous adressez. Ainsi, vous devez utiliser un vocabulaire et un ton cohérents avec votre audience pour ne pas risquer de les perdre.

I.5. Il faut se démarquer pour des contenus de qualité

Dans les domaines concurrentiels, les informations sont nombreuses et les internautes se perdent sous les propositions, ainsi, la diversification s’impose. Les techniques de storytelling et de copywriting peuvent vous aider à vous distinguer. Ayez recours à votre propre expérience afin d’apporter des informations différentes. Vous pouvez également aborder les thématiques en partant des problématiques de vos lecteurs pour créer des contenus originaux.

I.6. Le maillage

Ce qu’on appelle maillage ou ancrage est le fait d’insérer des liens hypertextes dans le texte. On peut placer une URL, par exemple, sur une mention de type « lire ceci » ou « découvrir par ici ». Toutefois, en termes de référencement, ces ancres n’ont pas de valeur. En effet, il vaut mieux faire l’ancrage sur des mots ou des expressions explicites pour fournir à Google des indications satisfaisantes.

I.7. Pas de sur-optimisation pour des contenus de qualité

Afin de proposer des contenus de qualité orientés vers le SEO, il faut utiliser des mots-clés. Néanmoins, il ne faut pas les transformer en une piscine à mots-clés qui rendent vos phrases vides de sens. Sachez, de plus, que la sur-optimisation est pénalisée par Google.

I.8. Créer des titres Hn accrocheurs

Les titres seront certainement les premières choses que vos internautes liront. S’ils sont dépourvus de sens, soyez sûrs que vos lecteurs n’iront pas plus loin. En revanche, un titre accrocheur saura capter leur attention et leur donnera envie d’aller plus loin. Par ailleurs, un bon titre peut réussir à générer plusieurs partages.

Vos titres doivent répondre à 2 objectifs :

  1. Informer sur le sujet de vos parties et sous-parties
  2. Donner une raison pour laquelle votre texte doit être lu

I.9. Aérer vos textes pour des contenus de qualité

Cela permettra de rendre vos contenus plus lisibles par vos visiteurs, mais aussi par les moteurs de recherche, notamment Google.

Pour cela, ajoutez des titres, des sous-titres, des citations, des listes à puce, etc. Ces éléments se traduisent par des balises compréhensibles pour Google. L’objectif est de structurer votre texte de manière à ce qu’il soit facilement analysé par les moteurs de recherche.

I.10. Utiliser les visuels pour créer des contenus de qualité

Les contenus visuels permettent à vos visiteurs de consommer facilement l’information sans devoir passer un long temps à lire. En effet, les internautes ont généralement des instants d’attention très courts. Les visuels aideront à faciliter la capture de ces instants.

On cite alors les photos, les vidéos, les graphiques, les tableaux, etc. Toutefois, il faut être précis dans le choix ou la création de vos visuels. Ces derniers doivent apporter quelque chose de plus que le texte. Les visuels qui n’ont pas de rapport avec le sujet de votre contenu sont à éviter.

Par ailleurs, en termes de référencement, ces visuels peuvent être une porte d’entrée vers votre site web.

I.11. Il faut créer un contenu correct

Ecrire des contenus sans fautes de langue est un critère d’expérience utilisateur et de crédibilité.

Pour cela, il faut :

  • Bien relire votre contenu pour s’assurer qu’il n’y a pas des fautes ou des mauvaises interprétations, nous recommandons de déléguer la relecture à une autre personne et d’utiliser un outil de correction.
  • Veiller à citer vos sources et à mettre les liens qui renvoient vers des sources d’autorité comme Wikipédia. Cela permettra d’apporter de la crédibilité au contenu et améliorer le référencement de votre page web.
  • Vérifier les données du contenu, les chiffres, les statistiques…

II. Fiche produit : comment créer des contenus de qualité ?

II.1. Bien structurer votre fiche

Facilitez la vie de vos lecteurs en améliorant la clarté de vos données. Il faut afficher clairement les caractéristiques et les bénéfices des produits proposés et les structurer en adaptant une logique de titres, de sous-titres, de paragraphes aérés, de listes… Cela aidera vos visiteurs à gagner du temps en lisant et ils auront une meilleure compréhension du produit.

II.2. Donner des illustrations claires pour créer des contenus de qualité

Nous recommandons d’illustrer les caractéristiques de vos produits avec des logos ou des icones. Cela permettra de rendre la fiche plus claire, surtout si elle est bien structurée et non surchargée. Ainsi, vos consommateurs pourront comprendre facilement les particularités et les avantages des produits.

II.3. Indiquer les informations de livraison et retours

Ne pas les indiquer sera problématique lorsqu’un client est prêt à passer à l’action, voire à la commande. Les informations de livraison et de retours doivent être affichées de manière visible sur les fiches-produits.

II.4. Rédiger une fiche produit qui raconte une histoire

La meilleure façon de rédaction est d’utiliser la technique du storytelling racontant une histoire afin d’attirer l’attention du consommateur. Ainsi, vous pouvez parler, par exemple, de la genèse de création du produit, son parcours de fabrication, le choix du design…

II.5. Afficher le lieu de production

Afficher le lieu de production justifiera les tarifs élevés.

II.6. Contenus de qualité : ajouter des visuels qui donnent envie

Les photos HD sont un minimum pour garantir des contenus de qualité pour vos fiches-produits. Cela permettra à vos visiteurs d’analyser les produits sous toutes leurs coutures, et ce, sans perdre en qualité d’image. Vous devez, par ailleurs, proposer la fonction zoom.

Par ailleurs, les images 3D et les visites virtuelles représentent de véritables atouts permettant d’enrichir une fiche-produit.

Il est aussi nécessaire d’intégrer des visuels de chacune des déclinaisons du produit (formats, tailles, couleurs…) ainsi que des images du produit dans un contexte d’utilisation.

II.7. Penser à gagner la confiance de vos visiteurs

Gagner la confiance de vos visiteurs est une étape très importante si vous souhaitez qu’ils passent à l’action. Vous pouvez ainsi laisser place aux avis des clients sur les produits, et surtout, répondre aux avis négatifs.

II.8. Exprimer le respect des normes

Pour certains types de produits, il est obligatoire de mentionner clairement les infos liées au respect des normes et aux certifications.

II.9. Les éléments qui doivent figurer sur des fiches-produits pour des contenus de qualité

Les éléments qui doivent y figurer dépendent du type de produit, du secteur d’activité, du client cible et du branding.

Néanmoins, voici un aperçu de ce qui généralement attendu :

II.9.a. Les éléments descriptifs

  • La photographie,
  • Le nom,
  • La marque,
  • Les déclinaisons (les couleurs, les tailles, les poids, les volumes…),
  • Le prix,
  • La description,
  • La composition (pour des produits cosmétiques par exemple),
  • Les caractéristiques techniques (pour, par exemple, de l’électroménager),
  • Le mode d’emploi,
  • L’entretien,
  • Un guide des tailles pour des vêtements…

II.9.b. Les éléments commerciaux

  • Le bouton d’ajout au panier (call to action/ CTA),
  • Le bouton d’ajout aux favoris,
  • Les prix barrés,
  • Les promotions,
  • Les avis et les notes clients,
  • Les produits qui sont proposés en cross-selling(c’est-à-dire, les produits complémentaires tels que la ceinture assortie aux chaussures),
  • Les produits qui sont proposés en up-selling,
  • Des photographies du produit en situation comme les prises par les clients…

II.9.c. Les éléments logistiques et de service

  • La quantité de produit souhaitée,
  • Le nombre d’unités en stock,
  • La disponibilité du produit,
  • Les modalités de livraison et ses délais, les modalités de retour et les modalités de garantie,
  • Les coordonnées du service client…

III. Les outils pour créer des contenus de qualité pour vos fiches-produits

III.1. PIM pour Product Information Management

Le PIM est un logiciel qui permet de centraliser, standardiser et structurer l’ensemble des données produits dans un seul espace, à partir de plusieurs et diverses sources de données qui sont utilisées par les services de votre entreprise (CRM, ERP, base de données, fichiers…).

Une fois les données sont collectées, elles seront enrichies, mises à jour de manière simple et envoyées, par la suite, à vos canaux de vente en ligne et hors ligne : application mobile, site e-commerce, catalogues papiers, canaux marketing, points de vente…

Ce type de logiciels offre une excellente cohérence et une distribution efficace de vos infos produits. Il apporte aussi un espace de référence afin que vos équipes collaborent autour des données des produits de l’entreprise.

III.2. Les outils pour importer les produits et déclinaisons

Les modules d’importation de fiches produits permettent d’être plus productif (vu que ça permet de gagner beaucoup du temps) et de contribuer également à la réalisation de contenus de qualité. En effet, avec ce type d’outils, il sera possible (en fonction de la version du module) d’utiliser directement vos fichiers (CSV, Excel, XML…) livrés par le fournisseur et d’introduire directement les différentes données du produit dans la base de données. De plus, cela vous permettra d’éviter les erreurs humaines dues à une importation manuelle.

III.2.a. Import via un outil externe

Aujourd’hui, le système externe le plus récurrent est Store Commander. Ce dernier propose un système d’importation qui est plus abouti et ergonomique que le système natif de Prestashop. Cependant, son inconvénient, c’est quand il y a une erreur d’importation, on se trouve dépendant de l’outil. Également, on doit faire fonctionner le SAV afin de pouvoir trouver une solution.

III.2.b. Import via un outil interne : Prestashop

L’importation à travers le back-office de Prestashop est, pour certains, la plus sûre et simple d’utilisation, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Vous pourrez importer massivement des produits pour vous faire gagner du temps.
  • Cet outil vous permet une importation de fichiers CSV de produits avec des images.
  • Il vous permet d’importer des fichiers CSV de déclinaisons.
  • Vous trouverez des exemples de fichiers sont fournis, ainsi, vous pouvez vous contenter de modifier uniquement les valeurs des colonnes.
  • Les fichiers d’exemples qui sont fournis correspondent parfaitement au modèle de validation des données de la version Prestashop utilisée.
  • Le retour d’erreur qui est lié à l’import est plus clair.
  • En cas de problème au niveau de l’import, il sera possible d’auditer le processus pas à pas dans les fichiers PHP.

Certes, l’importation est pratique, cependant, cela nécessite de réaliser beaucoup de tests surtout si le catalogue est long.

L’import à travers Prestashop a vu beaucoup d’améliorations depuis ses débuts et il fonctionne bien. Néanmoins, il n’est pas capable de réaliser des mises à jour des produits via CSV. Par ailleurs, cet outil peut témoigner de certaines limites, notamment, en cas de :

  • Multilingue (multiplier le nombre de lignes)
  • Mise en forme HTML des différentes descriptions (difficile de faire dans Excel)
  • Déclinaisons : en effet, il faut combiner le fichier produit avec un autre fichier qui contient les variantes.
  • Images liées au produit : il faut respecter une certaine convention de nommage.
  • Finalisation de produit : lui ajouter d’autres informations, produits annexes, accessoires…

Parmi les modules d’import Prestashop les plus utilisés, on cite :

  • Product from any Csv/Excel File Pro v1.0.70
  • Le module Catalogue de Produits (CSV, Excel) d’importation
  • Le module Easy Import Products From CSV, EXCEL, XML, JSON, TXT

III.2.c. Import de produits par CSV sur WooCommerce

L’outil d’import WooCommerce permet de :

  • Importer et exporter les produits au format CSV.
  • Mettre à jour une infinité de produits dans votre boutique WooCommerce.
  • Ajouter des colonnes d’exportation et d’importation personnalisées.
  • Configurer vos paramètres afin d’éviter certaines erreurs d’importation. Cela dépend de la version utilisée.

Cet outil prend également en charge tout type de produit et les variations.

Pour les nouvelles boutiques, il est possible de lancer votre boutique de manière plus rapide en important/exportant vos produits lors de la configuration.

 

D’autre part, pour les boutiques existantes, il est possible de mettre à jour des dizaines et des centaines de produits simultanément, synchroniser plusieurs vitrines, mettre de nombreux produits en promotion, etc.

 

Conclusion

Comme nous l’avons vu, plusieurs éléments permettent d’aboutir à des contenus de qualité pour vos sites internet. Si vous trouvez que cela demande beaucoup d’énergie freinant ainsi votre productivité, vous pouvez avoir recours à un professionnel pour la rédaction et l’insertion de vos contenus.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *