Charte graphique : votre guide complet

La charte graphique reflète l’âme de votre projet, entreprise ou marque. Elle vous aide aussi à montrer à votre équipe comment vous désirez représenter votre entreprise.

Comment créer une bonne charte graphique ?

Afin de créer une charte graphique professionnelle, vous devez suivre les étapes mentionnées et expliquées en-dessous.

Avant de vous montrer comment créer votre charte graphique, voyons ensemble de quoi il s’agit exactement, ses objectifs et ce qu’elle doit contenir.

charte graphique

Sommaire

 

1. Charte graphique : définition

L’origine de l’expression « charte graphique » est le mot latin « charta ». Ce dernier signifie « papier ou lettre ». En français, le terme a pris le sens de « loi ou règle fondamentale ».

Associé au mot « graphique », l’expression signifie « cahier des normes graphiques » et renvoie à une référence qui contient les règles fondamentales d’utilisation des différents signes graphiques. Ces derniers représentent l’identité visuelle d’une marque, d’une entreprise, d’un projet, d’une organisation, etc.

La charte graphique doit être prise en considération sur les différents supports de communication de l’entreprise et permettre à l’identité visuelle de garder sa cohérence et son homogénéité.

 

2. À quoi sert la charte graphique ? Les objectifs

Le premier objectif de la charte graphique est de garder une certaine cohérence dans les réalisations graphiques d’une même entreprise, organisation, d’un même projet, etc. peu importe les divers intervenants de production (directeur artistique, graphiste, etc.).

Par ailleurs, l’intérêt est double :

  • L’identité graphique demeure intacte indépendamment des réalisations graphiques pour que l’entreprise parle « d’une seule voix ». Chez les anglophones, on parle de « corporate design » qui veut dire littéralement « dessin de l’entreprise ».
  • Permettre au récepteur d’identifier facilement l’émetteur. En effet, si la cohérence est respectée, on peut se repérer visuellement dans les diverses réalisations graphiques et dans le cadre d’un même support graphique.

Remarque :

Une bonne charte graphique, soit une charte bien conçue, est susceptible de laisser une marge de liberté en proposant des « méta-règles » souples. En fait, elle doit éviter les interdictions et envisager le maximum de contextes.

 

Les enjeux d’une charte graphique

On distingue 3 enjeux stratégiques :

  • Servir les intérêts des utilisateurs : confort de navigation et prise d’informations ;
  • S’assurer d’une certaine homogénéité avec les autres supports de communication ;
  • Servir les intérêts de l’entreprise en termes d’image.

L’identité visuelle ressemble à la personnalité de votre entreprise. Il s’agit de la manière dont les clients et collaborateurs vous reconnaissent et vous font confiance.

En changeant votre manière de vous habiller et de vous agir tout le temps, votre entourage n’aurait pas l’impression de vous connaître ou reconnaître. Par conséquent, il aurait du mal à vous faire confiance.

 

3. Quels sont les supports concernés par la charte graphique d’une entreprise ?

Les supports graphiques de communication peuvent être :

  • Le logo de la marque, de l’entreprise ou de l’organisation ;
  • Son site web ;
  • Les cartes visites ;
  • Ses thèmes (calques) Powerpoint pour les présentations externes ou internes ;
  • Les devis, enveloppes, factures, etc.
  • Ses goodies : cube anti-stress, stylos, etc.
  • Les kakemonos, affiches et panneaux ;
  • Les enseignes, vitrines, bâches, stands de présentations, véhicules, T-shirts, matériels de marketing, etc.

 

4. Les éléments d’une charte graphique

La charte graphique traduit graphiquement et regroupe tout le système et toutes les valeurs de l’entreprise à savoir son dynamisme, son élégance, ses innovations, etc. Il s’agit du support primordial de l’ensemble de sa communication externe et interne.

 

4.1. Le logo

Le logo représente l’élément central de la charte graphique. On distingue 3 types : les logos typographiques, les logos symboles et les logos mixtes. On doit le trouver sur tous les supports de communication : le papier à en-tête, les factures, les devis, les plaquettes commerciales, les affiches, les véhicules de l’entreprise, le site internet, les flyers, etc.

Par ailleurs, le logotype est censé refléter l’image de l’entreprise ainsi que ses activités. En outre, il doit consolider son image et rassurer ses clients. Le logo doit également s’adapter aux différents supports de communication et pouvoir se décliner : avec ou sans baseline, diverses couleurs, rectangulaire ou carré, etc.

Afin d’éviter des erreurs comme l’étirement du logo, des déformations, des tailles minuscules et des limites méconnaissables ou illisibles, la charte graphique doit définir :

  • Les proportions
  • Sa taille minimum
  • Son positionnement par rapport aux autres éléments comme les titres, les textes et les marges.

 

4.2. La typographie

Il s’agit de déterminer également les polices de caractères et les attributs typographiques à utiliser dans les différents supports, soit une police de titre et une police de contenu. En effet, le caractère et la personnalité de la typographie ajoutent une signification et peuvent même changer la portée ou la vision d’un texte en créant divers niveaux de textes et en assurant un confort de lecture. D’autre part, cet élément de la charte graphique contribue à la cohérence générale de la communication de l’entreprise.

Par ailleurs, la typographie représente l’un des éléments essentiels dans le monde graphique de l’entreprise. Certaines entreprises, préfèrent même créer une police de caractères propre à eux pour se distinguer.

 

4.3. Les couleurs

La charte graphique fixe également les couleurs et les jeux adaptés aux exigences des divers supports de communication et fonds disponibles : fond blanc ou fond de couleur.

Par ailleurs, le nombre de jeux de couleurs doit être limité afin de faciliter et simplifier la mémorisation de l’identité visuelle ainsi que sa différenciation par rapport à la concurrence. 4 ou 5 couleurs seront parfaites pour un bon compromis entre différenciation et mémorisation.

Dans la charte, on doit retrouver les valeurs hexadécimales, RVN, CMJN et Pantone de chaque couleur utilisée.

 

4.4. Les icônes

On cite, par exemple, des icônes comme Facebook, Twitter, LinkedIn, panier, rechercher, Paypal, etc. Il vaut mieux vous adresser à un seul prestataire pour s’assurer de la cohérence des icônes.

 

4.5. Les images, les illustrations et les photos

Certaines images peuvent être indiquées dans la charte graphique vu que vous les utilisez régulièrement ce qui les associe systématiquement à votre entreprise.

D’autre part, les illustrations, les photos et les images insérées sur un site valorisent un produit, l’entreprise et ses collaborateurs. Pour cela, il faut les choisir soigneusement pour un impact positif sur votre activité.

 

4.6. Autres éléments de la charte graphique

La charte graphique regroupe et précise aussi :

  • Les règles d’insertion de chacun de ses éléments et pour chaque type support : les marges et le positionnement.
  • Des normes éditoriales, soit le ton et le style, permettant les rédacteurs de rendre leurs documents homogènes.
  • Les règles d’adaptation et de déclinaison pour des supports comme la télécopie et les RIB personnalisés en suggérant, à titre illustratif, une version simplifiée du logo (noir et blanc).

5. Comment créer une charte graphique ?

Pour créer une charte graphique, il vaut mieux avoir recours à un designer ou graphiste, cependant, avant de le faire, il faut penser à quelques éléments et à vos souhaits. Il existe néanmoins des outils en ligne qui vous permettent de le faire vous-même. Voici les étapes à suivre :

5.1. Trouvez l’inspiration

Commencez par réunir des images qui reflètent ce que vous souhaitez provoquer avec votre marque et ses valeurs. Essayez de répondre à des questions comme :

  • Qu’est-ce qu’a bien marché pour votre entreprise jusqu’à maintenant ? Regroupez les emails, les publicités et les newsletters qui ont été un succès.
  • Quelles sont les autres marques de votre domaine que vous appréciez bien ?
  • Qu’est-ce qu’on vous pose comme questions régulièrement ?
  • Quel est le genre de commentaires les plus récurrents ?

Ces éléments aideront le designer à mieux cerner vos besoins. Vous aurez également des exemples concrets vous aidant à définir l’identité visuelle de votre entreprise ou marque.

 

5.2. Définissez les 6 éléments nécessaires à intégrer dans votre charte graphique

Certains éléments peuvent être déjà prêts comme le logo, d’autres vous obligeront à consulter les éléments réunis lors de la première étape. D’autre part, votre designer vous aidera à traduire ces données en éléments graphiques concrets.

 

Premier élément : l’histoire de votre marque

Il s’agit de présenter votre marque dans un court résumé permettant à vos collaborateurs de comprendre vos valeurs principales afin de les représenter comme il se doit. Vous pouvez ajouter également des éléments comme la mission, la vision, l’audience et la personnalité. Vous pouvez, d’autre part, ne rendre publics que certains éléments.

Définissez ce qui sera utile comme référence. Ce qui figurera sur votre guide de style doit répondre à ces éléments de base.

 

Deuxième élément : le logo

Vous avez peut-être défini les couleurs de votre logo, mais comment vous allez l’intégrez aux différents supports à utiliser ? Cette partie de la charte graphique doit l’expliciter. Cela permet, en plus, de prévenir certains inconvénients graphiques comme l’étirement et le mauvais alignement.

Réunissez toutes les versions approuvées du logo, expliquez dans quelle situation utiliser telle ou telle version et illustrez-le pour vous assurer d’être assez clair.

 

Troisième élément : la palette de couleur

Il faut évidemment définir la palette de couleur qui correspond le mieux à votre identité de marque. La plupart opte pour 4 couleurs au plus et ne s’éloigne pas trop de la couleur du logo.

Par exemple, vous pouvez choisir une couleur claire pour le fond, une autre plus foncée pour le texte, une teinte neutre et une quatrième qui est différente des autres.

Par ailleurs, vous devez vous renseigner sur le code couleur dans le monde de l’entreprise. En fait, chaque couleur symbolise involontairement une idée ou une émotion :

  • Le vert : il symbolise la nature et l’écologie ;
  • Le rouge : il renvoie à la séduction et au dynamisme ;
  • Le noir : il est généralement synonyme du luxe ;
  • Le bleu : il renvoie à la technologie et apporte aussi une sensation reposante ;

Sachez, d’autre part, que vous pouvez trouver des outils utiles qui vous aident à choisir votre palette de couleur ou à la convertir en codes numériques.

 

Quatrième élément : la typographie

Les nombres de polices dépendent de vos besoins. Généralement, on utilise une police différente pour le logo et le reste de façon à créer un contraste. Votre designer est susceptible de vous aider à identifier vos besoins et à choisir vos polices.

Assurez-vous que chacune des polices soit utilisée correctement peu importe leur nombre, et ce en donnant des instructions claires.

  • La présentation : expliquez la raison de vos choix, dans quelle mesure elles correspondent à votre marque et précisez dans quelles situations utiliser telle ou telle police (corps, légende, gros titre, etc.).
  • L’espacement : mentionnez les proportions ainsi que le crénage à respecter pour chacune des polices.
  • L’alignement : indiquez bien l’alignement que vous souhaitez (à droite, à gauche, justifié, centré).
Utile à savoir

Optez pour des polices lisibles et adaptées à votre cible. Vous devez également prendre en considération la nature de votre activité et le profil de vos prospects afin de proposer des polices adaptées.

Par exemple, le Comic sans MS est actuellement une police tournée en dérision sur internet. Par contre, les Google Fonts sont aujourd’hui très en tendance.

Toutefois, parmi elles, il faut faire un choix entre des modèles jugés masculins, d’autres féminins, des polices enfantines, d’autres graphiques, etc.

 

Cinquième élément : les images

En ajoutant une partie dans votre charte graphique consacrée aux images, les autres collaborateurs impliqués sauront aussi quoi faire sans avoir besoin de votre approbation quand on a besoin d’une décision.

Vous pouvez souligner ce sujet de différentes façons. Il faut aussi inclure les images regroupées dans les étapes précédentes.

  • Fournissez des exemples d’images qui ont déjà bien fonctionné pour l’entreprise. Explicitez les différentes manières dont vous souhaitez que l’on communique : compte Instagram, catalogue papier, etc.
  • Si vous ne disposez pas d’exemples d’images à donner, fournissez des exemples des grandes marques. Cela expliquera mieux à vos collaborateurs ce avez en tête.
  • Mood board : regroupez des images qui illustrent le sentiment que vous espérez communiquer à vos clients.

 

Sixième élément : la voix

Le ton que l’on emprunte a une importante influence sur la manière dont votre audience vous considère, cependant, on n’y pense pas toujours lors de la rédaction du guide de style.

Vous pouvez souligner ce sujet de différentes manières :

  • Si vous disposez des exemples de communications correspondant au ton souhaité, mentionnez-les dans le la charte. Cette pratique s’avère la meilleure.
  • La personnalité de la marque : pour décrire le meilleur ton à utiliser, utilisez les 4 ou 5 adjectifs qualifiant le mieux votre marque.
  • Des fois, la simplicité est la meilleure solution. Présentez une liste de mots que vous aimez et que vous n’aimez pas afin d’aider vos collaborateurs concernés à mieux cerner votre pensée.

 

5.3. Les besoins spécifiques à votre entreprise ou à votre marque

Il est primordial de parler de vos besoins spécifiques :

  • Votre entreprise est active sur internet ? Vous devez alors fournir des précisions, par exemple, sur la mise en page de vos images présentes sur le site web.
  • Si vous vendez des produits, donnez des directives pour leur packaging.
  • Vous utilisez les réseaux sociaux dans votre marketing ? Fournissez des exemples d’images à télécharger sur ces canaux.

 

5.4. Les grandes lignes et la conception

Prenez les 6 éléments essentiels et ajoutez-les à vos besoins spécifiques. Ensuite, créez les grandes lignes directives. Cela vous permettra de déterminer la structure de votre charte graphique :

Les grandes lignes à indiquer

  • Histoire de la marque et présentation :Bonjour, nous sommes « marque ou nom de l’entreprise », voici ce qu’on fait. Notre mission, notre vision et nos valeurs sont…
  • Logo :Voici notre logo et ce qu’il représente pour nous, voici comment l’utiliser, voici comment ne pas l’utiliser.
  • Palette de couleurs : Voici notre palette de couleurs. Voici leurs références CMJN et HEX.
  • Typographie : Voici les polices de caractères que nous utilisons. Voici pourquoi nous les avons choisies,  police principale, notre police secondaire, etc.
  • Images : Voici les images correspondant à notre marque. Voici comment les mettre en page.
  • Ton : Voici comment nous parlons.
  • Voici ce qu’il faut faire et ce qu’il faut éviter.
  • Site web : Voici à quoi ressemble notre page d’accueil. Voici ce que vous pouvez mettre dessus et ce que vous ne pouvez pas faire. Voici comment nous présentons nos produits.

Finaliser

Une fois les grandes lignes directrices de votre guide sont déterminées, réfléchissez au format à diffuser (PDF, version papier, etc.). Parlez avec votre designer de tous les aspects : portrait dimensions d’impression, versus paysage, etc. Ensuite, vous êtes prêt ! Et surtout, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un document de travail. En effet, les données doivent être claires et accessibles facilement. Pensez, par exemple, à ajouter un sommaire.

 

5.5. Le développement de votre entreprise

Votre charte graphique ne peut pas être fixée pour toujours. Elle doit évoluer avec l’évolution de votre entreprise. Ainsi, vous devez y revenir pour ajuster, modifier ou ajouter des infos de temps en temps. Cependant, au départ, il faut commencer sur des bases solides avec une charte bien structurée et construite.

Consacrez un endroit pour noter toutes les nouveautés au fur et à mesure qu’elles sont là. On cite, à titre illustratif, les nouveaux exemples et les nouvelles décisions. Ainsi, le moment venu, vous pourrez mettre à jour votre charte d’un seul coup. Cela peut être mensuel, trimestriel semestriel ou annuel.

Remarques

  • L’image de votre entreprise ou de votre marque est très importante. Une image bien définie vous permettra de vous distinguer de vos concurrents. Ainsi, le rôle de votre guide de style est de bien expliquer à votre équipe afin de savoir comment accomplir cet objectif.
  • Certaines chartes graphiques tiennent en une seule page. Elle peut aussi s’étendre sur plus de pages. Cela dépend de votre entreprise et de vos besoins. Le plus important est qu’elle contienne toutes les informations pertinentes et essentielles à votre marque ou entreprise.

 

6. Les outils pour créer une charte graphique

Si vous n’avez pas encore les moyens pour avoir recours à professionnel spécialisé dans le design, vous pouvez passer par ces outils :

6.1. Paletton

L’une des difficultés que vous pouvez rencontrer lors de la création de votre charte graphique, c’est l’association des couleurs. Sur Paletton, vous pouvez trouver des couleurs qui sont en harmonie les unes avec les autres en seulement quelques clics. Si vous connaissez le HTML de la couleur que vous souhaitez, le site vous fournira les couleurs qui peuvent se marier avec votre couleur préférée. Notez également que les services de ce site sont gratuits.

6.2. Frontify

Sur ce site, vous pouvez centraliser tous les éléments graphiques qui doivent construire votre brandbook (charte graphique).

C’est un outil en anglais et qui est payant. Toutefois, il vous offre une version d’essai gratuite. En outre, il est susceptible de bien faciliter la création de votre charte graphique.

6.3. Stylify Me

La charte graphique d’un tel site vous plaît énormément et vus souhaitez reproduire quelques éléments sur votre site ? Avec Stylify, vous pouvez, en quelques clics, extraire une grande partie des données graphiques de celui-ci comme la couleur du background, les polices utilisées, la couleur du texte, etc.

Remarque :

Ce site est également gratuit.

 

7. Faut-il télécharger un exemple de charte graphique disponible sur internet ?

Très peu d’entreprises publient et rendent accessibles leurs chartes graphiques sur la toile. En effet, la majorité des chartes qui peuvent être téléchargées gratuitement sont issues principalement d’institutions publiques ou semi-publiques.

Cliquez sur votre moteur de recherche « télécharger exemple charte graphique » et vous trouverez plusieurs sites qui proposent des fameuses chartes graphiques. Attention ! Ce que vous allez trouver n’est pas nécessairement la tendance des dernières années.

Ces exemples sont disponibles en téléchargement libre. Par conséquent, ils sont susceptibles d’être utilisés par plusieurs personnes. Ainsi, ces gens partagent les mêmes idées d’où l’importance de vous distinguer. Il ne faut pas trop compter sur ces exemples.

 

8. Charte graphique des sites internet

La charte graphique d’un site web est souvent la déclinaison de la charte graphique papier, adaptée aux besoins du web. Son rôle est de servir de guide pour les développeurs pour leur permettre de créer une belle interface, pratique et à la hauteur de votre image.

Sur la charte graphique web, vous devez mentionner :

  • L’emplacement des symboles comme le logo, les couleurs clés, les fontes de caractère, les éléments graphiques,
  • Une présentation rapide de la société : son identité visuelle du web sera similaire à son identité papier.

 

9. Exemples de chartes graphiques

Chercher des images libres d’utilisation et des exemples libres d’utilisation sur google

 

Conclusion

En guise de conclusion, nous pouvons dire qu’une charte graphique est nécessaire afin de communiquer de manière efficace.

Elle est également indispensable pour la stratégie de communication de votre entreprise ou de votre marque. Son objectif est de refléter votre identité et votre image.

5/5 (1 Review)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *