Exemple d’audit SEO – Comment faire un audit SEO ?

Vous êtes à la recherche d’un exemple d’audit SEO ? Voici les étapes qu’il faut suivre !

Quand faire un audit SEO ?

L’audit SEO est une étape primordiale à faire régulièrement au cours de votre campagne de référencement naturel.

 

Vous investissez de l’énergie, du temps et de l’argent dans le SEO de votre site web, mais vous ne parvenez pas à obtenir les résultats attendus ? Il faudra alors analyser les performances de votre site afin d’identifier les points faibles et les corriger.

exemple audit seo

 

Sommaire

 

I. Pourquoi faire un audit SEO ?

Un audit SEO représente un état des lieux de l’ensemble des performances et de l’efficacité d’une stratégie de référencement naturel d’un site web. Son principal objectif est de relever les éléments à optimiser en vue d’améliorer votre visibilité sur Google et sur les moteurs de recherche. En effet, de nombreux facteurs sont susceptibles d’influencer la performance d’un site internet. Si certains sont très visibles tels que l’expérience utilisateur et le contenu, d’autres le sont moins tels que l’indexation des pages ou votre code.

Ainsi, lorsque ces éléments ne répondent pas aux critères de performance exigés par les moteurs de recherche, l’audit technique SEO vous permet de les relever et de les ajuster.

Pour récapituler, l’audit permet de déterminer les forces actuelles ainsi que les lacunes du site. Il est aussi nécessaire si vous envisagez de mettre en place une stratégie SEO. En fait, il vous permet d’identifier les actions prioritaires à effectuer.

 

II. Quand faut-il faire un audit SEO ?

Dans le domaine du référencement naturel, tout peut changer du jour au lendemain. En effet, Google met toujours à jour ses algorithmes, soit une centaine de fois par an et ce qui fonctionne bien aujourd’hui, ne le sera peut-être plus dans quelques mois.

Ainsi, nous recommandons de réaliser régulièrement des audits SEO afin de vous assurer que votre site internet réponde toujours aux exigences du moteur de recherche. 2 audits par an sont nécessaires et le mieux sera tous les trimestres. Cela sera également utile pour relever d’éventuelles nouvelles lacunes.

 

III. Comment faire un audit SEO ?

Certes les outils en ligne sont efficaces et vous permettent de gagner du temps, cependant, l’intervention humaine, soit manuelle, demeure privilégiée. Nous recommandons, en effet, un audit SEO qui utilise les deux méthodes tout en suivant une méthodologie précise.

Par ailleurs, vu que la tâche peut prendre du temps, avoir recours à un expert en référencement naturel demeure la meilleure solution afin de vous concentrer plutôt sur votre activité. Le référenceur sait, en effet, mieux que les outils déterminer les priorités et il est en mesure de s’adapter à chaque situation.

 

IV. Exemple audit SEO – Les étapes à suivre

IV.1. Exemple d’audit SEO – Étape 1 – Revoir vos objectifs SEO

Vos objectifs SEO doivent être spécifiques, clairs, atteignables et mesurables dans le temps.

Voici des exemples d’objectifs de référencement présentant ces critères :

  • Améliorer le trafic organique, par exemple, de 50% dans un maximum de 6 mois,
  • Acquérir un nombre X de nouveaux backlinks dans les X mois à venir,
  • Améliorer de 20% les conversions qui proviennent du trafic naturel par exemple, en un an…

Autrement, vous ne pourrez pas savoir si vos résultats sont bons ou non.

 

IV.2. Etape 2 – Audit de la concurrence

Cela est absolument indispensable au début d’une campagne de SEO, mais aussi très utile à long terme, alors, à faire régulièrement.

C’est une étape qui vous permet de comprendre et d’identifier vos concurrents, leur stratégie de mots-clés et de Netlinking, ainsi que les contenus leur permettant de générer du trafic qualifié.

Ainsi, vous pourrez saisir de nouvelles opportunités et idées.

Par ailleurs, l’analyse de la concurrence est utile pour relever les tactiques qui fonctionnent mieux dans votre secteur et les améliorations à effectuer en priorité pour voir votre site internet grimper dans le classement.

En outre, en analysant les lacunes et les points forts de vos concurrents, vous pourrez avoir une idée sur la difficulté et les efforts à faire pendant votre campagne SEO.

 

IV.3. Exemple d’audit SEO – Étape 3 – Audit de la stratégie de mots-clés

IV.3.a. Vos mots-clés sont-ils pertinents et atteignables ? 

Si oui, vous avez plus de chance d’atteindre la première page des résultats de recherche. Aussi, votre trafic sera plus qualifié. Par exemple, vous pouvez opter pour le mot clé « table basse ronde » au lieu de « table basse ». Evitez les mots-clés trop concurrentiels et préférez ceux qui ont un rapport étroit avec ce que vous faites.

De plus, vous pouvez opter pour les mots clés de longue traîne pour un positionnement plus rapide. En outre, l’intention d’achat des internautes qui tapent des mots clés de longue traîne est souvent très supérieure.

Remarque :

Les nouveaux sites internet ne peuvent pas se classer facilement sur des mots clés très ambitieux. En effet :

  • Les sites web qui se classent sur des mots clés ambitieux et concurrentiels sont généralement anciens, et ont déjà réussi à gagner la confiance des moteurs de recherche.
  • Ces sites ont une autorité de domaine (DA) qui est plus élevée que celle de votre site. En fait, ça fait des années que ces sites acquièrent des backlinks.
  • Les anciens sites ont plus de chance de posséder une très bonne liste d’abonnés et de récolter ainsi une excellente quantité de backlinks.

 

IV.3.b. Votre stratégie de mots-clés est-elle spécifique ? 

En effet, il vaut mieux vous concentrer sur un nombre réduit de mots-clés spécifiques à votre domaine d’activité, à vos produits et prestations.

 

IV.3.c.Votre stratégie est-elle mesurée et mesurable ? 

Pour cela, il faut utiliser un outil de suivi des positions comme SEM Rush. Ça sera utile pour voir sur quels mots-clés votre site est le plus performant et efficace, et alors pour pouvoir améliorer votre stratégie de contenu.

 

IV.3.d.Le trafic naturel de votre site est-il généré par vos mots-clés cibles ? 

Si c’est le cas, vous devez travailler plus sur ces mots-clés. Si ce n’est pas le cas, vous avez alors une nouvelle opportunité pour améliorer votre trafic.

Pour cela, vous pouvez utiliser Search Console, dans la catégorie « Performance » :

 

IV.3.e. Optimisez-vous une seule page par mot-clé ? 

Il ne faut pas, en effet, cibler le même mot-clé deux fois.

 

IV.4. Étape 4 – Vérifier le trafic et le positionnement de vos pages web

Cette étape est primordiale avant de faire l’audit des contenus. Elle vous permettra de faire un état des lieux du positionnement. Pour cela, vous pouvez utiliser SEMrush.

Regardez quelles sont les pages qui génèrent plus de trafic naturel et quelles sont celles qui présentent des problèmes de positionnement. SEMrush trouve de façon automatique les mots-clés sur lesquels vous êtes positionné et les regroupe par page.

Vous pouvez aussi l’utiliser ou utiliser Google Analytics pour analyser le comportement des utilisateurs. Cela est utile pour identifier les erreurs et les problèmes d’ergonomie. Analysez les URL de manière individuelle avec Google Analytics. Il est en mesure de vous fournir des statistiques associées aux interactions clés comme le temps moyen passé sur le site, les taux de rebond et le trafic généré.

Par ailleurs, en utilisant Google Search Console, vous avez la possibilité de voir directement les requêtes tapées par les internautes leur donnant accès à votre site.

 

IV.5. Exemple d’audit SEO – Étape 5 – L’audit SEO du contenu (on-site)

Cette étape est très importante et vous devez l’effectuer manuellement. En effet, la qualité de votre contenu est un facteur déterminant pour votre référencement naturel.

  • Les titres ont-ils une longueur convenable (≃65 caractères) ?
  • Contiennent-ils le mot-clé principal ?
  • Est-ce qu’ils incitent au clic ?
  • Pareil pour les méta-descriptions.
  • Les titres Hn contiennent-ils le mot-clé principal et le mot-clé parent ?
  • Les pages du site proposent-elles toutes des liens internes ?
  • Les contenus sont-ils plus longs que les meilleurs contenus des concurrents ?
  • Est-ce que le site présente des contenus dupliqués ? Le contenu est-il dupliqué sur le site ou copié ailleurs ? Pour cela, vous pouvez utiliser des outils comme SiteLiner.

Remarque :

Si un site internet a copié votre contenu, regardez s’il a créé un lien qui pointe vers le vôtre. Le cas échéant, Google, ne sachant pas qui est l’auteur original, pourrait réduire la visibilité des deux contenus.

 

IV.6. Étape 6 – L’audit SEO Technique

IV.6.a. Faire un « crawling » de votre site web

Pour cela, vous pouvez utiliser des outils comme Screaming Frog. Ce dernier est gratuit jusqu’à 500 URL et vous permet d’extraire le contenu de votre site internet.

  • Assurez-vous qu’il n’y ait aucune page 404.
  • Repérez et éliminez les redirections 302. Ces dernières veulent dire qu’entre les deux pages, l’autorité de domaine n’est pas conservée.
  • Vérifiez si les www et http redirigent bien vers votre version https.

 

IV.6.b. L’indexation des pages et des robots.txt

Il faut vous assurer que le moteur de recherche a accès à toutes vos pages web.

Vérifiez si les pages de votre site web sont toutes indexées par le moteur de recherche.

Soulignez également que cela est aussi possible depuis le système de gestion de contenu de votre site (par exemple, WordPress) et grâce à des extensions d’audit SEO comme Yoast SEO.

 

IV.6.c. Le sitemap

Le sitemap, ou plan de site, est utile pour aider le moteur de recherche à indexer votre site.

Vous pouvez vérifier sa présence grâce à l’outil Search Console, dans la section Sitemaps. Si vous utilisez le plugin Yoast, ce plan sera automatiquement généré. Vous pouvez également utiliser l’outil XML Sitemap.

Par ailleurs, pour vous assurer qu’il fonctionne bien, vous pouvez faire la recherche « site:votresiteweb.ca » dans Google.

 

IV.6.d. L’architecture du site web

Votre site web doit présenter une architecture structurée. Vérifiez la hiérarchie de vos menus et sous-catégories et s’ils sont organisés de façon logique.

 

IV.6.e. Les pages profondes et orphelines

Lors de l’étape d’inspection de la structure de votre site internet, il faut penser à inspecter également le niveau de profondeur de vos pages. Notez que des pages avec un niveau supérieur à 6 sont susceptibles de poser des problèmes.

Des outils comme Screaming Frog sont efficaces pour analyser la profondeur des pages de votre site. Après avoir identifié ces pages, vous devez choisir où les replacer dans la structure du site.

Par ailleurs, il faut inspecter les pages orphelines qui ne sont pas liées au reste des pages par des liens internes. Dans ce cas, les robots d’exploration ne pourront pas y accéder pour les crawler. Notez que ce genre de problème peut se produire surtout suite à une refonte de l’architecture du site. Certes ces pages peuvent être indexées par Google, toutefois, elles perdent de leur puissance vu qu’elles ne sont plus liées à d’autres pages.

 

IV.6.f. Le maillage interne

Le maillage interne est simultanément utile pour les utilisateurs et les moteurs de recherche. Lors de l’audit SEO, vous devez vérifier si vous avez bien lié les pages connexes entre elles en inspectant certains éléments :

  • Est-ce que vous avez utilisé les bonnes ancres de lien et un profil varié ?
  • Il faut lier en priorité les pages que vous souhaitez positionner sur Google.
  • Nous recommandons d’intégrer entre 2 et 10 liens internes pour chaque page.

 

IV.6.g. La vitesse et l’adaptabilité mobile du site web

Aujourd’hui, la vitesse de chargement ainsi que l’adaptabilité mobile représentent des critères essentiels pour le positionnement et le SEO sur Google.

Pour analyser la vitesse de chargement du site ainsi que son adaptabilité mobile, plusieurs outils sont à votre disposition. Nous citons, par exemple, Google’s PageSpeed Insights, GTMetrix…

Ces derniers vous fournissent un état des lieux de la vitesse de chargement selon le type d’appareil et sont en mesure de vous proposer des recommandations et des conseils d’amélioration.

  • La vitesse de chargement est-elle bonne (moins de 3 secondes) ? Une mauvaise vitesse peut être expliquée par des fichiers trop volumineux. Ainsi, il faudra les compresser.
  • Votre site est-il adapté pour les smartphones ? Vous pouvez vérifier cela dans “Ergonomie mobile” de votre outil Search Console. S’il ne l’est pas, il faudra avoir recours à un développeur web.

 

IV.6.h. Les fichiers logs

Analyser les fichiers logs est utile pour obtenir des données concrètes et fiables sur comment votre site est indexé par Google.

Le fichier log se trouve sur le serveur. Pour obtenir des données qui sont plus simplifiées, vous pouvez avoir recours au Log File Analyzer de Screaming Frog.

Cela vous aidera à vérifier si votre site web est “crawlé” à une fréquence régulière et de voir s’il y a un bogue technique empêchant les moteurs de faire correctement leur travail d’indexation.

 

IV.7. Étape 7 – Analysez l’expérience utilisateur (UX) de votre site web

Cela sert à vérifier si certains aspects de votre expérience utilisateur impactent la navigation des internautes et ainsi les performances du site. Cela se fait en identifiant :

  • Les sujets ou les catégories attirant le plus de visiteurs,
  • Quels types de contenus sont les mieux aptes à retenir les internautes sur le site,
  • Les types de contenus générant plus de conversions,
  • Les contenus qui font fuir les visiteurs.

Vérifiez également si :

  • Les formulaires de contact fonctionnent bien,
  • Vos boutons d’appel à l’action sont bien visibles.

Exemple d’audit SEO – Étape 8 – Analysez votre référencement naturel hors site

Il s’agit de faire l’audit des backlinks ou des liens entrants. Ces derniers représentent un facteur déterminant pour votre stratégie SEO. C’est un critère de fiabilité qui est en mesure de renforcer votre autorité de domaine. Cette dernière, aux yeux de Google, est la réputation de votre site.

Afin de calculer votre autorité de domaine, utilisez, par exemple, le Link Explorer de Moz.

Listez vos backlinks et analysez leur qualité en utilisant des outils comme SEMRush, le backlink checker de Ahrefs ou Majestic.

Par ailleurs, la qualité de vos liens entrants est déterminée par leur :

  • Pertinence : le site qui pointe vers le vôtre est-il lié avec votre domaine d’activité ?
  • Autorité de domaine : ce site est-il bien perçu et référencé par le moteur de recherche ?
  • Diversité : les liens proviennent-ils de sources différentes et variées (blogues, annuaires) ?
  • Destination : est-ce qu’ils pointent vers des pages importantes ?
  • Ancre sémantique : le contenu qui pointe vers votre page est-il cohérent ?
  • Localisation : ces backlinks proviennent-ils de sites de votre langue et dans votre zone géographique ?

Remarque :

Pour enlever un mauvais backlink, il faut :

  • Contacter le site d’où provient le lien,
  • Demander à un responsable du site de le retirer,
  • Et désavouer le lien entrant.

 

V. Exemple d’audit SEO

  • Synthèse des résultats :

Exemple d’audit SEO 1

  • Indice QualityRisk et indice Zombie :

Exemple d’audit SEO 2

  • Taux d’erreurs techniques SEO :

Exemple d’audit SEO 3

 

Conclusion

Une fois l’audit SEO terminé, vous pouvez commencer les actions d’optimisation votre plan de site. L’exemple d’audit SEO que nous avons fourni peut être modifié selon votre situation. Cependant, gardez en tête que cette tâche est à faire régulièrement, même si vous ne remarquez pas des faiblesses apparentes. En effet, le référencement naturel exige un travail continu, ce qui suggère d’apporter régulièrement des modifications à votre site web.

    Faites votre audit SEO gratuit, action préalable à chaque référencement

    En soumettant ce formulaire j'accepte que les informations saisies soient exploitées pour l'établissement d'un rapport de référencement..

    0/5 (0 Reviews)
    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.