Le mail de prospection parfait : astuces et exemples

Share Button

mail de prospectionVous avez essayé l’emailing sans obtenir des résultats tangibles ? Vous souhaitez lancer votre première campagne et souhaitez savoir comment faire pour délivrer le meilleure mail de prospection ? Cet article est pour vous !

Comment rédiger et envoyer un mail de prospection efficace ? 

Appliquez ces règles pour améliorer l’efficacité de vos campagnes emailing

La question que se posent tous les commerciaux du monde : est-ce que le mail de prospection parfait existe ? La réponse courte est OUI ! Mais, ce n’est pas aussi simple que ça, il faut investir beaucoup d’effort dans l’élaboration de l’email. Nous allons vous guider tout au long de cet article pour vous permettre de réussir votre mailing de prospection.

Sommaire

 

I. Commençons par le commencement : pourquoi ton mail de prospection n’est pas efficace

L’email à froid est l’une des activités de prospection commerciale les plus abusées. Nous avons tous des centaines d’emails commerciaux dans nos dossiers de spam. Pour commencer, l’email de prospection est une prise de contact initiée par un agent commercial qui vous a identifié comme une cible ou un client potentiel. Il vous adressera ainsi un email, sans vous connaître, pour vous présenter son offre commerciale en espérant que vous répondiez positivement.

En fait, les commerciaux automatisent cette tâche chronophage pour envoyer des milliers d’emails à une base de données de contacts en peu de temps pour améliorer les chances de réussite. C’est pour cette raison que la qualité de ces emails n’est pas toujours au rendez-vous et que leur quasi-totalité finira dans le dossier de spam puis dans la corbeille sans être lue.

Ainsi, pour réussir votre campagne de mailing à froid (cold emailing), vous devez réussir à contourner les filtres de spam et à susciter l’intérêt de votre destinataire ou prospect en 3 secondes.

 

II. Un bon mail de prospection, en quoi est-il différent ?

Tout d’abord, un bon email de prospection ne finira pas dans le dossier de spam, il sera ouvert et lu par le prospect et idéalement vous en recevrez un retour.

Généralement, un bon mail de prospection est le résultat d’un travail de recherche approfondie. Un bon courriel est envoyé d’abord à la bonne personne. Il faut ainsi qualifier le fichier de prospection, ou la base de données d’email, acheté, loué ou bien construit par vos efforts. Nous revenons sur ce point plus tard.

Ensuite, un bon email doit être personnalisé au maximum. Le commercial doit faire ses recherches pour dénicher toutes les informations relatives à la personne qu’il cible : le domaine d’activité et la taille de l’entreprise au sein de laquelle il travaille, son business plan, ses cibles, ses offres et ses problèmes, etc. En fait, la personnalisation de votre email montre que vous connaissez bien votre interlocuteur et que vous partagez ses ambitions et ses frustrations. C’est un bon début qui vous permet de gagner l’intérêt de votre cible.

Finalement, même s’il est appelé email à froid, votre mail de prospection ne doit pas du tout être froid. Vous devez montrer que vous connaissez les problèmes de votre interlocuteur et que vous êtes prêt à l’aider à améliorer son business.

 

III. Les bonnes pratiques pour réussir votre mail de prospection

  • Le mail de prospection doit parvenir d’une personne et non pas d’une entreprise

Comme nous l’avons expliqué ci-haut, les relations humaines doivent être le cœur de votre démarche de prospection. Envoyer un email à partir de l’adresse d’un agent commercial avec son nom, sa photo et sa signature est beaucoup plus efficace qu’envoyer un email en utilisant l’adresse d’une entreprise.

  • Rédigez un objet qui attire l’attention

L’objet de votre email détermine si le destinataire va ouvrir l’email ou pas. Pour maximiser vos chances, rédigez un objet qui capte l’attention et qui suscite la curiosité de votre interlocuteur tout en prenant en considération les conseils ci-dessus. Ainsi, il doit être court, entre 5 et 7 mots, personnalisé (contient le nom du destinataire ou le nom de son entreprise) et qui déclenche une réaction poussant le destinataire à l’ouvrir. Personnaliser les objets des emails augmente leurs chances d’être ouverts de 26%.

  • Faites un contenu concis et percutant

Le corps de votre email ne doit pas être si long pour faire fuir l’interlocuteur, personne n’a le temps de lire un long texte. En vous basant sur le travail de recherche que vous avez réalisé, allez droit au but ! Montrez à votre interlocuteur que vous avez choisi de travailler avec lui particulièrement pour l’aider à surmonter ses défis. Ajouter une touche personnelle vous permet de gagner la confiance de votre prospect. Finalement, soyez convaincu que vous pourriez réellement aider votre prospect avant de penser à le convaincre.

  • Gagner la confiance en citant des références

Afin de démontrer votre expertise et renforcer la confiance du prospect dans votre offre, pensez à mentionner des références, des personnes ou des entreprises, que votre prospect pourrait connaître et avec lesquelles vous avez collaboré. N’hésitez pas à mentionner des chiffres, comme le nombre de vos clients, pour donner plus de crédibilité à votre offre.

  • Ajoutez un appel à l’action

Poussez votre prospect à prendre une décision en insérant un appel à l’action clair et direct. Vous pouvez ainsi intégrer des formulaires dans votre email pour faciliter la tâche et permettre à votre prospect de prendre l’action tout de suite. Veillez cependant à n’ajouter qu’un seul appel à l’action, il doit être clair et droit au but, ne causez pas la confusion de votre interlocuteur et surtout gardez votre email aussi court que possible.

 

IV. Et maintenant, 10 structures efficaces de mail de prospection

Avant, après, comment

Vous commencez votre email en décrivant l’état actuel du prospect, ses problèmes et ses frustrations. Ensuite, décrivez ce qui peut arriver si tous ces problèmes sont résolus. Finalement, expliquez comment y parvenir en proposant votre offre.

Psychologiquement, cette formule est très efficace. Elle pointe directement aux maux de votre prospect et le rappelle de sa douleur. Ceci le pousse à prendre une action pour mettre fin à sa galère.

Problème, douleur, solution

Dans ce modèle, vous commencez par identifier le plus grand problème de votre prospect. Ensuite, agitez la douleur et la frustration ressenties par votre cible à cause de ce problème. Finalement, proposez la solution pour mettre fin à ces maux.

Cette formule tire son efficacité du fait que l’humain est plus motivé par une douleur que par le plaisir. Il est ainsi prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à ses frustrations.

 

Mais, vous êtes libre

Il s’agit de la technique de persuasion la plus courante. Proposez votre offre commerciale à l’interlocuteur puis lui rappelez qu’il est libre de faire son choix. Cette technique qui propose une porte de sortie au prospect et améliore le taux de conversion en le rassurant. Ceci permet de gagner la confiance du prospect qui ne se sente pas kidnappé.

 

Idée, faits, action

Commencez par introduire la grande idée, le rêve, le but ultime… Ensuite, exposez les faits relatifs, les raisons, les arguments et les bénéfices pour finir avec un appel à l’action bien clair. Assurez-vous d’attirer l’attention du prospect dès le début pour réussir à le retenir le plus longtemps possible. Les faits et les sources mentionnés permettent d’ajouter de la crédibilité à votre offre. Finalement, insérez un appel à l’action clair, direct et facile. Le cœur de cette formule est l’argumentaire, travaillez-le bien et enrichissez-le avec des données, des chiffres et des références.

 

Attention, intérêt, désir, action

Commencez votre email par attirer l’attention du prospect, il doit être accroché dès la première phrase pour que cette structure fonctionne. Ensuite, ajoutez une touche personnelle pour engager votre lecteur et susciter son intérêt. C’est fait ? Passez à agiter le désir de votre lecteur envers votre offre, vous savez comment argumenter et présenter les faits, les chiffres et les références qui soutiennent votre thèse. Finalement, poussez le prospect à prendre une action simple : vous répondre par exemple. De toute façon, votre appel à l’action doit être clair et simple à exécuter.

Pensez à poser des questions personnalisées pour accrocher le lecteur dès le début de votre mail de prospection, basculez quelques statistiques, suscitez la peur de perdre une bonne opportunité et dirigez finalement le lecteur à une action bien déterminée. Et voilà, le tour est joué !

 

Héros, histoire, solution

Au début de votre email, commencez par introduire le héros, il pourrait être vous, votre interlocuteur, votre produit, votre solution, votre entreprise, etc. Ensuite, racontez son histoire, les défis qu’il doit relever, ses rêves et ses frustrations. Permettez à votre prospect de s’identifier aux objectifs de votre héros. Finalement, balancez votre offre commerciale comme la solution qui devrait aider le héros à accomplir sa conquête.

Cette technique de « storytelling » pousse le cerveau à s’identifier au protagoniste et à vivre son histoire comme la sienne. En fait, le cerveau humain ne peut pas faire la différence entre une histoire qu’on lit et une histoire qu’on vit. Votre prospect serait ainsi plus ouvert à accepter votre offre et à passer à l’action. La connexion émotionnelle est ici un facteur déterminant de l’engagement et de la conversion du prospect.

 

Le modèle du magazine Reader’s Digest

Dans ce modèle, vous pouvez appliquer les secrets du Reader’s Digest pour accrocher votre lecteur dès les premiers mots. En voici quelques-uns :

  • Appuyez-vous sur des faits réels, des chiffres et des références
  • Soyez concis et délivrez votre message commercial le plus clairement possible et au plus court possible
  • Personnalisez et entrez en détail pour gagner en crédibilité
  • Utilisez les adjectifs pour, encore une fois, plus de crédibilité
  • Suscitez la curiosité de votre prospect le poussant à continuer la lecture pour découvrir encore plus.

Consacrez une attention particulière à l’introduction de votre mail de prospection, tout le tour se joue à ce niveau, si vous réussissez à accrocher l’interlocuteur, vous pouvez considérer que vous avez réussi à délivrer votre message commercial.

 

C-P-S

Concis : soyez concis, votre email ne doit pas ennuyer l’interlocuteur sous le risque de le perdre. Allez tout droit au but.

Pointu : votre email doit être tranchant et aller droit au but. Vous devez être le plus direct possible et assez clair. Un message commercial ambigu ne vaut rien.

Simple : veillez sur la simplicité de votre message. Un email doit être clair et facile à comprendre, votre prospect n’a pas le temps nécessaire pour se casser la tête.

 

C-I-P

Complimenter : commencez votre email par un petit signe de gentillesse en insérant quelques compliments pour votre prospect. Par cette tactique, vous allez éliminer les blocages de votre prospect en lui fournissant une récompense. Une fois que votre interlocuteur a baissé la garde, vous pouvez introduire votre message publicitaire.

Image : en vous basant sur votre travail de recherche et en vous appuyant sur des faits, des données et des références, commencez à dessiner une image qui représente votre offre commerciale. Cette image construite sur la dualité cause-effet vous permet de gagner la confiance de votre prospect et vous donne plus de poids.

Pousser : incitez l’interlocuteur à réagir à votre email en éveillant sa curiosité. Proposez-lui une partie de ce qu’il aurait en réagissant à votre message et laissez-le désirer le reste. Cette tactique est très efficace, tout le monde aime une petite touche de mystère.

 

Conscience, compréhension, persuasion, action

Commencez par rappeler le prospect de son problème, ceci vous permet de vous présenter comme un allié qui a conscience des frustrations de l’interlocuteur. S’il n’est pas conscient lui-même de l’existence d’un tel problème, ceci est l’occasion pour l’éveiller et l’éclairer. Ensuite, expliquez comment ça va impacter votre interlocuteur, quels sont les résultats d’un tel problème sur son business. Après, éveillez le désir de votre lecteur en lui expliquant comment votre solution permettra de résoudre son problème et de lui permettre d’évoluer. Si vous avez lu depuis le début, vous saurez comment procéder dans cette étape exactement. Finalement, appelez votre lecteur à prendre une action pour mettre fin à son problème. Encore une fois, nous supposons que vous savez bien comment insérer un appel à l’action efficace.

 

V. Pour finir, voici quelques astuces pour contourner les filtres de spam

Le rêve de tous les marketeurs et les entrepreneurs est de contourner les filtres de spam pour que leurs mails de prospection ou de relance, finissent dans la boîte de réception de leurs prospects ou clients potentiels. Surtout, si vous utilisez des solutions de « marketing automation » qui assurent l’automatisation de tout le processus de l’e-mailing. Nous vous proposons ci-dessous quelques astuces pour que vos messages finissent aux bons endroits.

Réglez tous les problèmes techniques

Veillez à ce que vos systèmes d’automatisation, votre boîte e-mail et tous les outils utilisés dans votre campagne fonctionnent correctement. Un problème technique impacte certainement la délivrabilité de vos mails.

 

Utilisez votre nom dans le mail de prospection

Parce que les filtres de spam attaquent les emails artificiels, utilisez votre nom ainsi que le nom de votre entreprise pour donner plus de crédibilité à vos mails.

 

Bien choisir votre fournisseur de services de messagerie

Les fournisseurs des services de messagerie se construisent une réputation sur la base de leurs clients et leurs utilisateurs. Ainsi, il est possible que les adresses IP des fournisseurs les moins réputés soient bloquées par les fournisseurs les mieux notés à cause des pratiques de leurs clients.

 

Obtenir un certificat de non spammer

Certaines entreprises proposent des certifications aux professionnels qui pratiquent l’email marketing attestant ainsi de leurs réputations. Si vous pouvez ainsi en décrocher une, vos emails porteront une certification de non spammer.

 

Vérifiez si vous êtes blacklisté

Les utilisateurs des services de messagerie n’hésitent pas à bloquer d’autres utilisateurs à cause de leurs pratiques. Ces adresses signalées sont blacklistées et les mails de leur provenance finissent en spam automatiquement. Vous pouvez ainsi tester vos emails avant de les envoyer.

 

Éliminez les adresses de messagerie inexistantes

Ceci concerne les marketeurs qui achètent ou louent des bases de données d’emails. Ces dernières contiennent le plus souvent des adresses désactivées ou inexistantes. Veillez à les vérifier avant d’envoyer. Car, si vous envoyer des emails en masse à une liste qui contient plusieurs adresses inactives, le reste de vos emails serait impacté. Vous serez ainsi considéré comme un spammeur.

 

Ne criez pas dans votre mail de prospection !

Oui ! Ne criez pas ! Si vous utilisez excessivement des points d’exclamation et des lettres majuscules, la délivrabilité de vos emails sera impactée. Personne n’aime que l’on crie dessus.

 

Évitez d’utiliser ces mots dans votre mail de prospection à tout prix

Dans l’objet, vous devez éviter le champ lexical qui est en relation avec l’argent : gratuit, gagner, cash, réduction, prix, cadeau, remboursé, etc. Certaines expressions qui révèlent de l’arnaque : 100% garanti, deal incroyable, gagner de l’argent, revenu supplémentaire, essai gratuit, meilleur prix, profit, etc.

Les expressions qui appartiennent au champ lexical du marketing sont également à bannir comme : urgent, offre limitée, appelez maintenant, marketing online, plus de trafic dans internet, marketing direct, email marketing, nouvelles extensions de domaine, efficace pour votre travail, etc.

Évitez également d’appartenir a champ lexical des remèdes miracles comme : perdre du poids, maigrir rapidement, kilos en trop, comment maigrir, minceur, rides, vieillissement, sans effort, etc.

Les mots qui appartiennent au champ lexical de la finance comme : carte de crédit, carte bancaire, investissement, assurance, débit, PayPal, MasterCard, salaire, etc.

Les expressions de l’incroyable : 100% gratuit, pas de frais, gratuitement, etc. De la vente : soldes, cliquez ici, acheter, commande, votre trafic, etc. Et finalement le champ lexical relatif au sexe et aux drogues : sexe, rencontre, chaud, herbe, drogues, télécharger des films, casino, etc.

5/5 (1 Review)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *