Les conseils de nos experts pour générer plus de trafic web

Share Button

Par trafic web, nous entendons dire le nombre des visites d’un site internet pendant une période déterminée. L’analyse du trafic généré permet d’affiner votre stratégie de marketing en matière de référencement. Également, travailler afin d’améliorer votre visibilité et afin d’avoir plus de visiteurs vous permettra d’augmenter vos chances de conversion. Néanmoins, il faut savoir cibler vos internautes pour gagner des prospects potentiels.

Dans ce qui va suivre, nous vous fournissons un aperçu détaillé sur tout ce que vous devez faire pour améliorer votre audience, notamment, pour que votre site génère plus de trafic web.

trafic web
Sommaire

 

I. Les sources du trafic web

1. Le trafic web organique

Il s’agit des visites venant des résultats des moteurs de recherche et ne concerne pas les liens sponsorisés. En d’autres termes, c’est le trafic web généré à partir des sites et des liens positionnés à travers le référencement naturel et qui sont engendrés à partir des mots-clés tapés par l’internaute.

C’est une source de trafic à ne pas négliger, car elle influence directement votre taux de rebond et votre taux de conversion. Ainsi, vous devez avoir de la visibilité sur les moteurs de recherche et étudier sur quels mots-clés vous devez vous positionner.

trafic web

1.1. Le choix des mots-clés

Vous devez prendre en considération que les mots-clés se déclinent en deux types : les mots-clés génériques et les mots-clés spécifiques.

  • Les mots-clés génériques

Ils renvoient à des noms de domaine comme le référencement, le transport, la décoration, etc. Généralement, ils sont concurrentiels et se positionner sur eux sollicite un travail de longue haleine.

Les mots-clés génériques permettent surtout d’améliorer la notoriété de votre site internet et donc de votre activité.

  • Les mots-clés spécifiques

Le mot-clé spécifique correspond souvent à une expression appelée la longue traîne. Ils permettent de cibler la recherche de l’internaute. Citons, par exemple, le référencement naturel, agence web offshore, le prix du référencement naturel, Agence de référencement naturel en France, etc. Ainsi, comme vous l’avez compris, le domaine de recherche est le référencement naturel. Cependant, en ajoutant des mots permettant de cibler les résultats, l’internaute cherche à avoir de l’information. Mis non seulement ! Il a aussi besoin d’un service. Pour cette raison, se positionner sur un mot-clé spécifique permet de générer plus de revenus.

⇒ Remarque

Nous pouvons classer les mots-clés en deux catégories selon qu’ils sont principaux ou secondaires. Le mot-clé principal est sur lequel vous vous positionnez. Il doit figurer, de préférence, dans tous les paragraphes, à l’introduction et à la conclusion, dans les titres et dans la méta-description, dans l’URL, dans les balises méta des images et dans les tags.

 

1.2. Suivre une stratégie de référencement naturel

A part les mots-clés, votre site doit tenir compte d’un ensemble d’actions rédactionnelles et techniques de référencement.

  • La rédaction du contenu

La rédaction web optimisée doit témoigner d’un contenu unique et d’une structure attractive. Vous devez réussir à accrocher l’internaute et lui donner des informations claires. Autrement dit, vous devez répondre à leurs besoins.

D’un autre côté, vos contenus textuels doivent être pertinents, c’est-à-dire, cohérents et appropriés aux mots-clés sur lesquels vous vous positionnez.

Ils doivent également être corrects au niveau de la syntaxe. L’algorithme de Google prend, aujourd’hui, en considération la qualité du registre et de la langue.

Finalement, votre contenu rédactionnel doit montrer que vous êtes expert dans le domaine de votre activité.

  • La balise méta

La balise méta est celle qui introduit la méta-description de votre contenu. Comme vous le savez, il s’agit du texte qui se situe juste au-dessous de votre titre SEO sur la page de recherche. Il doit être attractif et résumer brièvement votre article. Autrement dit, il doit donner à l’internaute l’envie de cliquer sur le lien et de lire le contenu. Comme vous le voyez, la méta-description influence votre trafic web.

  • L’optimisation technique

Il s’agit de travailler sur la performance et la praticité de votre site :

  • Le design : pensez à un design esthétique qui attire et également qui peut s’appliquer sur le mobile.
  • Le temps de chargement de vos pages.
  • Mettre à jour régulièrement vos articles
  • Intégrer des liens internes.
  • Intégrer les boutons « partager » et « j’aime ».
  • Répondre aux commentaires de vos internautes.
  • Écrire comme étant un invité sur un autre site.

trafic web

⇒ Notez bien :

Le blog invité améliore vos rapports avec le public et vous apporte plus de crédibilité. Vous pourrez alors jouir de plus de notoriété, exposer vos services et attirer plus de clients potentiels.

 

2. Le trafic web direct

Le trafic web direct provient des recherches URL et des visites effectuées à partir des favoris. Généralement, ce sont les employés et les clients qui utilisent ces méthodes de navigation pour se connecter directement à leurs comptes ou pour visualiser une information. C’est déjà biens d’avoir des clients qui tiennent par cœur votre adresse URL n’est-ce pas ?

 

3. Le trafic web referral

Le trafic web referral ou de référence renvoie aux visiteurs qui consultent votre site à partir de liens se trouvant sur d’autres sites. Il s’agit ici des backlinks.

Ces derniers, appelés également liens entrants, provenant d’un site  ayant une bonne E-réputation, permettent d’avoir plus de trafic.  Ils doivent faire partie de votre stratégie de netlinking, soit de votre référencement google off-site.

 

4. Le trafic web social

Après les moteurs de recherche, particulièrement Google, Facebook est la deuxième application qui génère le plus de trafic. C’est que les réseaux sociaux sont à prendre en considération si vous envisagez de référencer un site et de maximiser votre taux de trafic web. En effet, ils sont un gage de notoriété vu que l’information s’y diffuse rapidement.  Il suffit de cliquer sur le lien partagé pour gérer du trafic et améliorer votre audience.

Par réseaux sociaux, nous entendions dire Facebook, mais aussi Twitter, Linkedin, Instagram, etc.

Certes le trafic social n’influence pas directement votre référencement SEO, toutefois, il vous permet d’avoir un taux de clic plus élevé et une notoriété plus vaste.

trafic web
⇒ A noter

Facebook convient surtout aux publications de type « lifestyle » comme le bien-être, la santé, la nourriture, les boissons, les voyages, le divertissement, le style et la mode, etc.

5. Le trafic web provenant de l’e-mailing

Les campagnes e-mailing et les newsletters, les notifications et les signatures électroniques pointant vers votre site représentent une véritable source de trafic web à ne pas négliger.

Cette source est surtout un moyen de fidéliser vos clients potentiels et de conserver votre audience.

Pensez à inviter vos internautes à s’abonner à vos newsletters. Mais attention ! Plusieurs notifications par jour risquent d’ennuyer l’internaute. Une seule réunissant toutes les actualités sera une bonne résolution.

trafic web

 

6. Le trafic web provenant du référencement payant

Si le trafic web organique concerne les liens optimisés naturellement, le trafic provenant du référencement payant, soit du SEA, renvoie, comme son nom l’indique, aux liens sponsorisés. Mieux votre lien est positionné, mieux il est visible et mieux vous gagnez du trafic.

Néanmoins, il ne faut pas trop compter sur les panneaux publicitaires, car c’est une résolution qui fonctionne à court terme. Les entreprises l’utilisent souvent pour promouvoir en urgence une annonce pendant quelques jours ou quelques heures.

trafic web

Pour plus de détails sur le référencement payant et sur le budget à y consacrer, vous pouvez jeter un coup d’œil sur notre article : Ce qu’il faut savoir sur Adwords et le prix référencement payant Google.

 

II. Attention à l’achat du trafic web !

Plusieurs sites sur Google et places de marchés proposent l’achat du trafic web. Ils promettent une parfaite visibilité, un taux de trafic très élevé et un SEO meilleur, et ce à bas prix.

Certes c’st un moyen outil pour prétendre la notoriété, néanmoins, vous devez vous méfier car le public qui clique sur votre lien n’est pas ciblé. Nous distinguons deux types : les robots et les humains payés pour aller sur tel ou tel site.

 

III. Parfaire votre site pour plus de trafic web

Il est évident que votre positionnement et votre taux de trafic web dépendent de la qualité de votre site. Afin de l’affiner, nous vous proposons ces conseils :

  • Supprimer les contenus mal écrits ou les actualiser.
  • Publier des articles longs.
  • Publier régulièrement du contenu web.
  • Proposer des interviews, des témoignages, des études, etc.
  • Utiliser des images, des gifs, des graphiques et des vidéos.
  • Repartager vos liens régulièrement.
  • Proposer votre article à d’autres blogs.
  • Partager les articles d’autres sites.
  • Inviter des influenceurs.

trafic web
⇒ Notez bien

Les vidéos augmentent le taux de trafic d’un site web et suscitent plus de vues et d’interactions que les blogs.

 

IV. Pour connaître le trafic web d’un site !

1. Installez Google Analytics

Créez votre compte Google Analytics et reliez-le à votre site. Vous aurez accès à des données qui concernent le taux de votre trafic web, les sources de vos visiteurs ainsi que leur comportement. Parmi les fonctionnalités qui s’intéressent au trafic, nous citons :

1.1. La section Audience

Elle indique les données suivantes :

  • L’appareil utilisé ;
  • Les données géographiques ;
  • Le nombre de sessions ;
  • Les données démographiques ;
  • Le centre d’intérêt ;
  • Le navigateur utilisé.

 

1.2. La section Acquisition

Avoir une vue d’ensemble sur les sources de votre trafic vous permet de les analyser correctement. Également, cela vous permettra de déduire quelle stratégie marketing il faut adapter afin de les équilibrer et d’améliorer votre trafic, mais surtout votre taux de conversion.

C’est dans ce cadre que la section Acquisition vous indique les sources de votre trafic web. En reliant votre compte Google Analytics à votre Console Google Search, vous aurez accès à des données comme le nombre de visites par source et les mots-clés qui ont généré ces visites.

 

1.3. La section comportement

Il s’agit d’indiquer les pages d’arrivées et les pages d’abandon des visiteurs, ainsi que la vitesse de leur chargement.

trafic web

 

2. Les outils de classements

Certains sites comme Alexa et Quantcast offrent un classement des sites selon leur taux de trafic, et ce à l’échelle internationale. Leur inconvénient est qu’ils ne proposent pas un classement fiable des sites francophones.

Quant à Google Trends, il propose les mots-clés qui génèrent les meilleurs taux de trafic.

D’un autre côté, des outils tels que Yooda Insight et SEMRush fournissent des données qui concernent le trafic web organique.

 

3. Suivre votre trafic avec les moyens de bord

  • Suivez le nombre de commentaires afin de repérer les sujets qui génèrent plus de trafic. WordPresse vous fournit automatiquement le nombre de commentaires à chaque fois que vous en envoyez un.
  • Les statistiques données par les réseaux sociaux : il suffit de regarder le nombre d’abonnés du blog sur Facebook, Twitter, Linkedin, etc.

trafic web

 

Conclusion

Comme vous l’avez compris, s’intéresser au trafic web mérite le coup. Notre conseil est de ne pas privilégier une seule source. Également, il vaut mieux viser des objectifs sur le moyen / long terme.

Exploitez les outils que nous venons d’indiquer pour analyser régulièrement, soit mensuellement, vos trafics et afin de trouver la formule qui vous convient le mieux.

Afin de mieux vous aider à référencer votre site, nous vous invitons à lire notre article :  5 techniques de référencement naturel pour améliorer le référencement d’un site web !

Au plaisir de vous retrouver !

5/5 (2 Reviews)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *